Quand on représente une ludothèque itinérante comme On fait un jeu, on sait à quel point le Jeu est important et ce qu’il apporte à chaque étape du développement de l’enfant. Enfin, on serait un peu chauvin en ne parlant que du métier de ludothécaire, car le Jeu est fondamental dans d’autres métiers comme la psychomotricité, la rééducation physique et neuro-motrice, l’enseignement et l’éducation, et bien d’autres encore.
Les jeux et jouets sont classés dans un système qui porte le nom d’ESAR (jeux d’Exercices, jeux Symboliques, jeux d’Assemblages, jeux de Règles). ESAR est un système permettant une classification des objets ludiques reposant sur les paliers psychologiques que le joueur franchit progressivement, en grandissant.

Chacune de ces grandes familles de jeux ESAR s’accompagne d’une analyse psychologique qui décrit les habiletés intellectuelles ou cognitives, fonctionnelles ou motrices, sociales, langagières et affectives.

Le schéma ci-dessous a été créé par l’association On fait un jeu ?! Il s’inspire de cette classification, en la rendant visuelle, et en y mettant en évidence les interactions entre les grands éléments (en jaune)

Les bienfaits du Jeu

Par ailleurs, on peut regarder le Jeu sous d’autres facettes, et comme apporteur d’autres compétences, ou stimulateur d’autres compétences. On parlera aisément de l’anticipation pour des jeux tactiques, de l’organisation pour des jeux de développement, de la créativité pour des jeux de rôles ou d’imagination, de mémorisation, de l’adaptation ou la flexibilité pour des mécanismes de jeux sans cesse en changement…

Le site de Gus&Co a illustré cette partie brillament, je trouve, par cet article des leçons de vie que l’on peut trouver en jouant aux jeux de société